Huiles essentielles et grossesse

grossesse-624x427

Lorsque l’on est enceinte, il peut être compliqué de se soigner naturellement, l’aromathérapie bien qu’elle doit être utilisée avec beaucoup de précautions pendant cette période peut être une solution pour apaiser certains désagréments. Suivez le guide, je vous expliquerais tout.

Huiles essentielles aux premiers mois de grossesse:

le-petit-herbier-de-la-grossesse.jpg

Les huiles essentielles sont des concentrés actifs de plantes, plus de 200 molécules biochimiques peuvent entrer dans leur composition naturelle. Ce sont des véritables  médicaments  en essence et leur utilisation ne doit pas être prise à la légère.  Elles sont puissantes, et ont des interactions rapides  avec les organes du corps humain.  Certaines molécules des huiles essentielles sont qualifiées d' »hormon-like », c’est à dire qu’elles vont imiter le comportement des hormones et induire des mécanismes hormonaux. De plus les huiles essentielles peuvent rapidement passer dans le sang et donc interagir avec l’embryon.

Ainsi les huiles essentielles sont à proscrire les 3 premiers mois de grossesse lors du premier stade de développement du foetus. 

Huiles végétales: les alliées de la grossesse:

Huile de Calophylle diluée:

L’huile de Calophylle, est une véritable alliée pendant toute la grossesse, elle s’utilise en massage diluée dans une autre huile végétale car elle est très épaisse.

Elle possède diverses applications:

=> Massage des jambes lourdes et douloureuses.

=> Massage du dos.

=> Affections et mycoses de la peau

=> Coupures et petites plaies.

Huile de macadamia: 

=> Entretien de la peau

=> Prévention des vergetures.

=> Cicatrisante cutanée.

Rose musquée:

A utiliser dès le début de la grossesse en association avec du gel d’aloe vera et du beurre de karité en prévention des vergetures.

=> Régénérant profond

=> Soin de la peau fatiguée, maquant de tonus.

=> Restructurant et cicatrisant.

 Macérat de fleurs d’Arnica en massage.

=> Douleurs et coups

=> Contractures musculaires

Huile de noisette:

Base d’huile de massage pour les synergies et dilution d’huile essentielle, l’huile de sésame moins couteuse peut aussi faire l’affaire

Beurre de Karité:

Excellent pour tonifier l’élasticité de la peau, prévenir des vergetures, idéal en  association avec l’huile de rose musquée.

Anti-inflammatoire.

Relipidant, restructurant, soin des fesses et cuisses.

Pendant les 3 premiers mois…

Pendant les premiers mois de la grossesse, les hydrolats (eaux florales) peuvent être utilisées par voie externe uniquement.

Quelques hydrolats que l’on peut utiliser en vaporisation…

Jambes lourdes et problèmes circulatoires: Laurier noble à vaporiser sur les jambes et pieds.

Stress/ anxiété:  Fleurs d’oranger, lavande fine:  à vaporiser sur un mouchoir et respirer.

Privilégier pendant cette période d’autres alternatives que la médecine douce propose comme la phytothérapie, l’homéopathie ou l’oléothérapie (huiles végétales)

A partir du 4ème mois:

5c3152516fe98960be746936c1988290-l

Il est possible d’utiliser plus d’une dizaine d’huiles essentielles sans avis d’un aromathérapeute mais avec précautions.

Certaines sont cependant à proscrire totalement pendant toutes la durée de votre grossesse, en voici la liste:

Ajowan, Aneth, Angélique, Bergamote, Bergamote sans Bergaptène, Cade, Cajeput, Camomille sauvage, Cannelle, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Citronnelle de Java, Clou de girofle, Combava, Coriandre graines, Criste Marine, Curcuma, Encens, Estragon, Eucalyptus Globulus, Eucalyptus Smithii, Fenouil Doux, Galbanum, Genévrier, Hélichryse de Madagascar, Hélichryse italienne, Khella, Lavandula Stoechas, Lédon du Groenland, Lemongrass, Livèche, Marjolaine  Sylvestre , Mélisse, Menthe Poivrée, Menthe verte, Muscade, Myrte verte, Myrte rouge, Myrte citronnée, Nard de l’Himalaya, Orange douce, Origan compact, Origan vert, Origan d’Espagne, Palmarosa, Pamplemousse, Patchouli, Pin douglas, Pin Sylvestre, Poivre noir, Pruche, Romarin à camphre, Romarin à cinéole, Sapin de Sibérie, Sapin baumier, Sarriette des Montagnes, Sauge à feuilles de lavande, Sauge sclarée, Térébenthine, Thym à linalol, Thym à thymol, Verge d’or, Verveine exotique, Vétiver.

Une sélection d’huile essentielles et d’hydrolats que l’on peut utiliser sans risques:

Les précautions:
La voie cutanée et la diffusion sont à privilégier.
Voie cutanée: En massage il faut éviter la ceinture abdominale et toute la zone proche du ventre.
La diffusion: choisir un diffuseur d’huiles essentielles à froid, qui ne chauffe pas les huiles essentielles, verser 10 gouttes dans le diffuseur et laisser diffuser 15 à 20 min maximum dans une pièce, de préférence ne pas y rester, après la diffusion ouvrir une minute les portes et fenêtres si besoin. La diffusion ne doit pas être continue plus de 20 min
La prise à l’oral est à éviter pour toutes les huiles essentielles sauf celle de Citron qui peut être utilisée à l’oral selon certains cas.

Camomille romaine: relaxant, y compris pour préparer l’accouchement à respirer sur un mouchoir, apaise les rougeurs cutanée, et couperose.

Citron: problèmes digestifs, nausées, vomissements, perte de tonus, varices.

Eucalyptus citronné: douleurs musculaires, infections.

Eucalyptus radiata: infections, purification d’air, calme toux et bronchites

Laurier noble: problèmes circulatoires, varices jambes lourdes, céphalées.

Lavande vraie: petites plaies, coupures, céphalées, douleurs et maux divers. déprime, anxiété, prévenir le stress de l’accouchement, à respirer sur un mouchoir.

Marjolaine à coquilles: manque de sommeil, stress.
 

Néroli: relaxant profond, apaise angoisse bleues, facilite la digestion.

Petit grain bigarade: Prévention du stress de l’accouchement, détente générale, relaxation, lâcher-prise, teint brouillé.

Ravintsara: problèmes infectieux, viraux, respiratoires, douleurs articulaires.

Tea tree: Anti-mycosique, y compris vaginal, anti-infectieux, anti-viral, cicatrisant plaies et blessures, petit boutons, purifie la peau.

En massage, thorax et bas du dos, poignets, paumes de mains, pieds: 30 gouttes d’huiles essentielles maximum diluées dans 50 ml d’huile végétale de votre choix.

Vous pouvez utiliser ces huiles en synergies à condition de ne pas dépasser les 30 gouttes pour 50ml.

Pour aider le travail pendant l’accouchement:

L’huile essentielle de Girofle et de Palmarosa peuvent être utilisées pendant l’accouchement pour accélérer le travail:

L’huile essentielle de clou de girofle ne doit en aucun cas être utilisé avant le jour de l’accouchement  durant la grossesse, idem pour l’huile essentielle de palmarosa.

Pour plus de contenus d’astuces et conseils, retrouvons autour d’un atelier d’aromathérapie, vous pouvez me contacter directement pour en savoir plus, connaitre les dates et programmations en Ile de France…

Affectueusement.

calque

Claire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s